Que veut l'Europe au juste?

Face à la pollution et l’excès de Co2, on taxe les produits à l’entrée de l’Union Européenne sans distinction entre les vrais pollueurs et les victimes collatérales du changement climatique, que sont les africains, justement.
Face au manque de compétitivité et à l’arrogance des investisseurs et banques européennes en Afrique, on accuse les banques et entreprises africaines, qui pourtant travaillent bien chez elles, dans leur continent. Et on cherche, en revanche, par moult moyens, à bloquer les transferts des immigrés.
Face aux « Gilets jaunes » et au chômage, la faute est imputée aux immigrés. Et face à la révolte des agriculteurs, la cause est vite trouvée dans la tomate marocaine et autres denrées africaines.
On pourrait multiplier les aberrations et autres contradictions des politiques européennes, en général, et françaises, en particulier, à l’égard des « anciennes colonies » !!!
L’Europe, encore présente, manu militare, sur les 5 continents, ne compte pas ses dépenses militaires et sécuritaires et pour créer et soutenir une guerre à ses portes. Elle s’attaque à son credo du libre-échange qu’elle à elle même imposé au monde  » en développement ». Un des alibis des grèves agricoles réside dans l’accord avec le Mercosur, diabolise aujourd’hui quand hier il était encensé et ardemment souhaité. La PAC ( politique agricole commune) n’y est pour rien!
Les vrais raisons de la crise, voire du « déclin » de l’Europe (déclin de l’Occident selon l’historien E.Todd), sont à rechercher en Europe même: son alignement militaire total, sa fracture d’intérêts, sa démographie déclinante, le trend de vie de ses États et de ses citoyens, qui ne veulent pas à se départir des fastes des années glorieuses ( années de déversement de la plus value tiermondiste sur l’occident).
Non ce n’est pas la tomate marocaine, ni la Dacia franco-marocaine, ni non plus le cacao ivoirien, qui sont la cause de la dégringolade économique de certains pays d’Europe? Bien au contraire! La tomate, gorgée d’eau marocaine rare, sert au Maroc pour payer la technologie et les pièces automobiles importées d’Europe pour usiner des bagnoles « best cost » du niveau du pouvoir d’achat de larges couches de consommateurs européens.
Le commerce extérieur, au sens des classiques … européens, ne peut exister sans respect de l’avantage comparatif. Que veut on au juste? La souveraineté égoïste, le protectionnisme aveugle et l’isolationisme passeiste, ne sont-ils pas les couches du lit du fascisme et des guerres mondiales d’hier?

Pr Ahmed Azirar – 07.02.2024
AMEEN

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *