Crise du Multilatéralisme

Face à la résurgence du spectre des crises systémiques, à la montée des risques géopolitiques et compte tenu du risque d’éclatement du système commercial multilatéral, l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) est confrontée aujourd’hui au défi complexe du renouveau institutionnel. L’atonie du processus des négociations multilatérales et le blocage de l’Organe d’appel alimentent la crise de l’OMC et se traduisent par des répercussions significatives sur le potentiel de croissance et la stabilité des chaînes de valeur mondiales. Cet essai revient sur les griefs de certains pays développés contre le fonctionnement de l’OMC, notamment son système de règlement des différends, propose une synthèse des principales pistes de réforme et en discute les enjeux potentiels, en l’occurrence pour les pays en développement.

Ce travail questionne également certains aspects de la nouvelle dynamique de l’économie mondiale marquée par des ruptures techniques considérables et surtout par la virulence de la rivalité sino-américaine dans leur course à l’hégémonie numérique. En outre, les auteurs proposent une analyse du fonctionnement du système de règlement des différends de l’OMC, considéré comme la clé de voûte du système commercial multilatéral, et se trouvant paradoxalement au centre de la crise actuelle suite au « lock-out » de l’Organe d’appel au début de l’année 2020. Par ailleurs, l’essai discute, sous un angle prospectif, la repolarisation du commerce mondial en tant que résultante de l’émergence de nouvelles puissances économiques et de la réapparition de litiges bilatéraux entre États souverains.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *