IMIS publie une étude sur la stratégie africaine du Maroc sous la direction du Prof. Ahmed Azirar

Élaboré par le Professeur Ahmed Azirar, Asmaa Fhail et Hicham Kasraoui, ce Policy Paper, qui vient contribuer au débat continental sur les enjeux économiques et stratégiques de l’Afrique et le rôle précurseur que joue le Maroc dans cette nouvelle dynamique, tente de décrypter dans un premier temps les caractéristiques de la stratégie économique marocaine en Afrique. Les experts de l’IMIS définissent dans un deuxième temps un cadre d’analyse à 360° pour examiner les forces, les faiblesses, les opportunités ainsi que les risques relatifs à l’action économique du Maroc au niveau de son continent. Ce cadre d’analyse permet d’identifier 4 principes directeurs, à savoir, la maximisation de la valeur ajoutée continentale, l’adoption d’une approche écosystémique du développement, la durabilité native du modèle de développement, ainsi que la concrétisation du concept d’« un continent, une infrastructure ». L’analyse repose également sur un modèle quadruple composé de 4 piliers : les stratégies de positionnement sur les domaines activités prometteurs, les questions de financement de l’investissement, le capital humain et la gouvernance économique et financière. Pour les auteurs de ce Policy Paper, le Maroc démontre indéniablement qu’il dispose d’une vision claire et ambitieuse du développement de son continent qu’il met en œuvre de manière assidue. Dans ce sillage, l’étude préconise 8 actions concrètes pour projeter les acteurs clés et mieux appréhender l’avenir. Parmi ces actions, il est recommandé de renforcer l’attractivité du Royaume comme destination africaine incontournable et de s’ériger en hub de décarbonation de l’industrie en Afrique. Cette analyse, visant à éclairer les parties prenantes marocaines sur le potentiel réel de croissance du continent africain à l’aube des transformations géostratégiques et économiques en cours, propose des voies concrètes à entreprendre pour pouvoir saisir les opportunités de co-développement d’une « Région Afrique » en cristallisation et en transition dans un monde en reconfiguration.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *