Le cash reste attractif au Maroc

Selon des sources de presse, le Directeur Général de Bank Al-Maghrib a, dans une allocution sur l’utilisation des paiements numériques faite au GITEX AFRICA 2024, souligné que « la modernisation des paiements a été favorisée par les nouvelles technologies telles que le QR code, la technologie NFC (Near-Field-Communication), la tokenisation des données et la biométrie ». 

“Globalement, les comportements de paiement d’une bonne partie de la population marocaine sont en train de changer, puisque les paiements numériques, après avoir enregistré une croissance annuelle moyenne de 13% en volume sur la période 2016- 2019, s’est accélérée durant les dernières années à 19%, soit un niveau plus élevé que celui de la moyenne mondiale qui est de l’ordre de 13%”, a precise le Directeur Général de Bank Al-Maghrib .

Aussi, « L’autre tendance remarquable observée est la baisse de la part des chèques dans les paiements qui est passée, en 10 ans, de 40% à 6%, au profit du virement et de la carte bancaire dont les parts se sont hissées respectivement à 45% et 34%.

Malgré ces évolutions prometteuses, la majorité des marocains continue à privilégier le cash dans les paiements comme le font ressortir les enquêtes et données statistiques de Bank Al-Maghrib. Ainsi, le taux d’activation du paiement mobile reste limité à 10% et l’usage des cartes bancaires pour les transactions numériques, bien qu’en progression, ne dépasse pas 30%. Le cash demeure résilient et plus compétitif que les moyens de paiement numérique du fait de ses attributs tel que l’anonymat et la gratuité”, a fait savoir le Directeur Général de Bank Al-Maghrib. 

Soulignons que ce qui est remarquable c’est que meme certains services de l’Etat, y compris des perceptions, exigent le paiement en cash, refusant les cheques hors place et les cartes bancaires.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *